Génèse du Projet :

Dans le cadre de l’Atelier journalisme, animé le jeudi de 8h30 à 10h30, j’ai souhaité faire découvrir un monde totalement inconnu aux élèves : l’Inde, ou plutôt l’histoire de l’Inde et ses relations tumultueuses avec le Royaume-Uni. En tant que thème pédagogique hors programme, j’ai décidé de traiter ce sujet à travers plusieurs oeuvres cinématographiques.

Description du Projet :

À l’heure où l’actualité est marquée par le terrorisme, la guerre et le chômage, j’ai décidé donc de restreindre l’histoire de l’Inde à trois périodes prédéterminées à savoir : la fin du règne de la Reine Victoria (1887-1901) ; La partition de l’Inde ainsi que son indépendance (1946-1948) et la culture Indienne (2010-2016). Chaque étude cinématographique fait référence à un fait d’actualité. Nous avons étudié cette oeuvre en confrontant le passé au présent.

Oeuvre(s) étudiée(s) :

1. Le Dernier Vice-Roi des Indes, 2017 : Oeuvre étudiée en novembre 2017. Retrace la partition des Indes et son indépendance face au Royaume-Uni

Résumé : Mars 1947. Après 300 ans de domination anglaise, le Palais du Vice-Roi à Delhi ouvre ses portes une dernière fois pour accueillir en grande pompe Lord Mountbatten et sa famille.
Petit-fils de la reine d’Angleterre et nommé dernier Vice-Roi des Indes, « Dickie » Mountbatten devra préparer le pays à l’indépendance. Mais la tâche s’avérera bien plus ardue que prévu. Après d’âpres négociations avec Nehru, Gandhi et Jinnah, perturbées par de violents conflits religieux, il n’aura d’autre choix que d’entériner la partition des Indes et la création d’un nouvel état, le Pakistan.
Dans le même temps, Jeet et Aalia, deux jeunes indiens au service du Palais et que la religion oppose, subiront ces évènements et auront à choisir entre leur amour et leur attachement à leurs communautés.
La décision de Lord Mountbatten va provoquer l’un des plus grands déplacements de population de l’Histoire et ses conséquences se font encore ressentir aujourd’hui.

2. Confident Royal, 2017 : Oeuvre étudiée en janvier 2018. Retrace les dernières année du règne de la Reine Victoria et de sa rencontre avec Abdul Karim, serviteur indien devenu « Munshi » (professeur) de la Reine.

Résumé : L’extraordinaire histoire vraie d’une amitié inattendue, à la fin du règne marquant de la Reine Victoria. Quand Abdul Karim, un jeune employé, voyage d’Inde pour participer au jubilé de la reine Victoria, il est surpris de se voir accorder les faveurs de la Reine en personne.
Alors que la reine s’interroge sur les contraintes inhérentes à son long règne, les deux personnages vont former une improbable alliance, faisant preuve d’une grande loyauté mutuelle que la famille de la Reine ainsi que son entourage proche vont tout faire pour détruire.
A mesure que l’amitié s’approfondit, la Reine retrouve sa joie et son humanité et réalise à travers un regard neuf que le monde est en profonde mutation.

3. Lion, 2016 : Oeuvre étudiée en mai 2018. Fait découvrir la culture indienne aux Occidentaux.

Résumé : Une incroyable histoire vraie : à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens.
25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde.
Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village.
Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?

Annecdote(s) :

L’oeuvre « Slumdog Millionnaire » n’a pas été mise au programme car celle-ci a déjà été étudiée au programme d’histoire géographie. De plus, cette oeuvre est déjà bien connue des élèves.

Apport(s) Culturel(s) :

Découverte d’une période historique totalement inconnue des élèves. Développement d’une reflexion autour de l’actualité mais aussi un véritable ancrage dans la culture étrangère. Les oeuvres ont été vues en version originale sous-titrée